News

Les dernières nouvelles du groupe : blog guarapita

[11/09/2010 - La courneuve] Fête de l'huma

7 septembre, par (Guarapita)
La Guarapita sera une nouvelle fois à la fête de l'huma au Stand Fédéral. Fédération PCF Seine St Denis. Elle partagera a scène entre autre avec les copains de la K-Bine & co. Ca se passera Samedi à 21h. (juste après la K-bine) (pas sur la grande scène hein) Sinon il y aura bien entendu de grande chance (...)

[17/09/2010 - Paris CIP] Concert de soutien à Toile libre

7 septembre, par (Guarapita)
Utilisatrices, utilisateurs ou non de Toile-Libre, vous êtes tou-te-s les bienvenu-e-s ! Pour un weekend de rencontre, de musique et de soutien à nos luttes. Emplacement de la CIP. (Coordination des Intermittents et Précaires) au 14 quai de la Charente, Paris XIX° (métro : ligne 7, station (...)

OQTF (CIP soutien à Toile Libre)

29 juin, par (Guarapita)
Une petite video sympatoche de Abfab qui a filmé (et monté) (avec brio) avec ses petits doigts boudinés le concert en soutien à Toile Libre que Guaraptia a donné le samedi 22 mai 2010. OQTF figurera sur le prochain album "Politiqueria" qui sortira à la rentrée 2010. Retrouvez-la video sur le blog (...)

[17-18-19 juin] UK GUARAPITA TOUR

9 juin, par (Guarapita)
Friday 18th : London AT The grosvenor, stockwell 17 Sidney Road, London, SW9 0TP +EADJAM + THE KADT + DEFCON ZERO MAP : http://maps.google.com/maps?f=q&amp... -Saturday 19th : Brighton AT The Hydrant, 75 London Road, Preston Circus, Brighton BN1 4JF. MAP : http://maps.google.fr/maps?f=q&... (...)

[11 et 12 juin] Concerts Lille + Belgique

9 juin, par (Guarapita)
Après un week-end un peu agité, la Guarapita part faire un tour dans le nord ! Vendredi : à Lille : Guarapita (skapunk - Paris) + Deadzone (skapunk - Lille), à 21h, prix libre, au Centre Culturel Libertaire (4 rue de Colmar) Samedi : Belgique CHEVAL DECHAINE avec la smala et moi à Vierves sur (...)

Voir

Photos du groupe en concert


Historique

La Guarapita

La Guarapita c’est quoi ?

La guarapita (prononcer GOUARAPITA) est une boisson vénézuelienne à base d’aguardiente (rhum de mauvaise qualité) de fruits de la passion (parchita) et de sucre. On peut également y mettre du lait de coco (coco c’est un fruit hein pas...). On la fabrique principalement dans le petit village de Choroni. A l’époque, elle se vendait en sous main chez les habitants. Il vaut mieux la boire bien fraîche (limite glacée).

Chose amusante : on lui prète des vertus hallucinogènes. D’ailleurs, il est peu conseillé d’en boire plus de 4 verres( !).

Guarapita de Coco et Parchita

Historique 2001-2002

"Tout a commencé la bas..." et oui tout à commencé la bas en 2002 à Caracas au Vénézuela. Bob et Thomas ont décidé de se barrer de leur banlieue respective et de voir du pays destination le pays où l’essence et la biere sont moins chères que l’eau, où les strings se portent petits, et où les deux tiers des gens vivent dans des bidonvilles : les "barrios".

Pendant ce temps là quelque part en banlieue parisienne, les Jardiniers Klandestins splitaient. Tristan et Baptiste se retrouvent donc dans l’aventure alors que Vincent (sax) rejoindra Ya Basta, puis Los Tres Puntos plus tard.

Mais à 6000 bornes de distance malgré tous les efforts du monde, il est dur de faire une répèt. Cependant la motivation est là : pendant que Tristan et Baptiste vont au lycée dans le froid, du haut des 25 etages de leur tour à caracas, Bob et Thomas (et autres) mènent la vie dure à leurs voisins (qui un jour monteront avec un marteau !!) : c’est que ca fait du bruit une guitare éléctrique...

Thomas à Caracas

Pour l’anecdote, en avril 2002 en raison du coup d’état contre Chavez Bob et Thomas et le reste de la bande resteront cloitrés au 22eme étage sans ascenseur, sans eau courante, pendant une semaine. Ce sont des petites experiences qui marquent. Et des experiences comme celle là il y en eu pas mal.
Beaucoup de chansons vont venir directement de cette période là.

Forcément le groupe sera définitivement impregné de ces galères (le passage de la frontière colombienne etc.) mais aussi de ses incroyables souvenirs (boire du rhum sur les toits des bidonvilles...).

Et le meilleur moyen d’extérioriser tout ça a donc été la musique. La naissance officielle du groupe a lieu en novembre 2002. Thomas, jusque là guitariste, se met à la basse.
La premiere chanson jouée sera Un Quai de Gare de Ludwig Von 88 . Rapidement une démo est enregistrée au bout de 4 répétitions ! (On la retrouve également sur la compil "Les Z’enfants de Ludwig").

Très vite les première compositions voient le jour : Indigena, tendance négative et enfin le morceau, Guarapita est un clin d’oeil direct aux soirées passées à Choroni, petit village du bord de mer (voir plus haut).
La philosophie de vie des gens de là-bas donne pas mal à reflechir.

Choroni, Venezuela

Historique 2003-2006

En 2003, une seconde démo est enregistrée par Vinz avec Tendance négative, Indigena, guarapita et un quai de gare.

Evénement majeur : Elie arrive à la seconde guitare. Dans un premier temps pour appuyer Baptiste. Mais très vite il se distinguera par un jeu très mélodique qui particepera largement a donner le "son" de Guarapita.

Elie et Baptise

Les premiers concerts s’enchainent vite et sont ponctués de belles rencontres (The Usuals suspects, la Raia, Brigitte Bop, Garage Lopez etc...)

Le groupe évolue et il est temps d’enregistrer un disque plus sérieusement. SI HAY ! sort en 2004. Un disque autoproduit reprenant l’ensemble des compos du groupe depuis le début. La pochette a été réalisée par un ami, de longue date, Nono Le Hools artististes multifacettes (ex Bolchoi).
Le disque est disponible en telechargement libre sous licence Creative Commons.

Si certaines chansons ne sont plus jouées ce disque marque clairement la direction musicale choisie par le groupe : Le PUNK SKA DUB. De plus en plus, le groupe intègre dans ses compos l’ensemble de ses influences.

Le groupe

Les années 2004 et 2005 sont marquées par des concerts à Nantes, Paris , Dijon, Troyes, Rennes, Banlieue Parisienne en partageant la scène avec des groupes tels que Los Fastidios, Ya Basta, Oi Polloi, The Oppressed, Skuds n Panic People, Filaments, Brigada Flores Magon etc...

Proches des Berurier Noir, les membres du groupes participent à diverses representations (tournée au Québec, enregistrement de concert, choeurs etc)... Tristan participe egalement à l’aventure Brigada Flores Magon en assurant la sonorisation du groupe en tournée.

Le groupe participera à plusieurs compilations dont : Zone 1, Esprit de résistance produite par FZM.

Fin 2005, avec près de 25 chansons au répertoire le groupe decide d’enregistrer a nouveau. Toujours auto produit l’album Huele Puega sera co-produit par Maloka et FZM.

Enfin c’est également le signe d’un nouveau départ pour le groupe : Bob décide de repartir au Venezuela au sein d’une ONG implantée dans différents bidonvilles de Caracas. [le blog de skwale : cliquez ici ! ]

Barrio de la Pastora, Caracas

Historique 2006-2008

Le groupe continue donc à 4. C’est le moment de reprendre des compos. Las Maletas, One Get the Money, Parchita naitrons durant cette période. Le groupe fera des passages remarqués notamment au festival Furia à Cergy. C’est également la séparation d’un des groupes phare de la scène : YA BASTA. Un concert de séparation mémorable est d’ailleurs organisé à la Maroquinerie avec Skuds n panic people, les vaches laitières de suisse et Guarapita.

Guarapita à Cergy

Bob de son coté diffuse des copies pirates des disques de Guarapita à Caracas. Il s’imprègne encore plus de la culture vénézuelienne et passe beaucoup de temps dans les milieux associatifs, chavistes ou punks. Et plus que jamais les textes des chansons de Guarapita collent à la peau du groupe.

Mi-2006 Bob revient en France pour quelques mois avant de repartir pour 2 ans au Mexique. [Le blog de skwale au Mexique cliquez ici

Le second disque Like a huele pega sort, un concert spécial est organisé au squat des Tanneries à Dijon. D’autres concerts à Rouen, Bressuire, Strasbourg sont également prévus.

Bob s’envole pour Mexico et Guarapita se retrouve à nouveau à 4. C’est le bon moment pour retravailler les morceaux et pour en composer des nouveaux. Les concerts s’enchaînent (Angoulême, Toulouse, Paris, Dijon, Cergy, Auxon etc.) et des affinités se créent (notamment avec les Redskins de Bressuires, Los tres Puntos, Maloka Dijon).

En concert

Le groupe décide d’enregistrer les nouvelles compos qui sont bien rodées : Le groupe s’installe chez Tristan et Floria pour enregistrer 4 titres qui à l’origine devaient sortir uniquement sur internet. Finalement, c’est un Maxi vinyl 4 titres - "FAR FAR WEST LINE" - qui sortira avec l’appui de Maloka.

Pendant ce temps Bob traine au Chopo, le marché punk de Mexico, où il rencontre Abi (ex Bolchoi), Victor (ex Brigada Flores Magon) et le Rash DF.

Rash Mexico DF

Le pays, avec sa culture tellement riche, conquiert peu à peu le cœur du bonhomme. Mais après près de 2 ans passés au Mexique, Bob retourne s’installer en France, des souvenirs pleins la tête.

Chopo : marché Punk de Mexico

La Guarapita, à nouveau réunie, prend un nouveau départ...

To be continued.

La Guarapita

La Guarapita c’est quoi ?

La guarapita (prononcer GOUARAPITA) est une boisson vénézuelienne à base d’aguardiente (rhum de mauvaise qualité) de fruits de la passion (parchita) et de sucre. On peut également y mettre du lait de coco (coco c’est un fruit hein pas...). On la fabrique principalement dans le petit village de Choroni. A l’époque, elle se vendait en sous main chez les habitants. Il vaut mieux la boire bien fraîche (limite glacée).

Chose amusante : on lui prète des vertus hallucinogènes. D’ailleurs, il est peu conseillé d’en boire plus de 4 verres( !).

Guarapita de Coco et Parchita

Historique 2001-2002

"Tout a commencé la bas..." et oui tout à commencé la bas en 2002 à Caracas au Vénézuela. Bob et Thomas ont décidé de se barrer de leur banlieue respective et de voir du pays destination le pays où l’essence et la biere sont moins chères que l’eau, où les strings se portent petits, et où les deux tiers des gens vivent dans des bidonvilles : les "barrios".

Pendant ce temps là quelque part en banlieue parisienne, les Jardiniers Klandestins splitaient. Tristan et Baptiste se retrouvent donc dans l’aventure alors que Vincent (sax) rejoindra Ya Basta, puis Los Tres Puntos plus tard.

Mais à 6000 bornes de distance malgré tous les efforts du monde, il est dur de faire une répèt. Cependant la motivation est là : pendant que Tristan et Baptiste vont au lycée dans le froid, du haut des 25 etages de leur tour à caracas, Bob et Thomas (et autres) mènent la vie dure à leurs voisins (qui un jour monteront avec un marteau !!) : c’est que ca fait du bruit une guitare éléctrique...

Thomas à Caracas

Pour l’anecdote, en avril 2002 en raison du coup d’état contre Chavez Bob et Thomas et le reste de la bande resteront cloitrés au 22eme étage sans ascenseur, sans eau courante, pendant une semaine. Ce sont des petites experiences qui marquent. Et des experiences comme celle là il y en eu pas mal.
Beaucoup de chansons vont venir directement de cette période là.

Forcément le groupe sera définitivement impregné de ces galères (le passage de la frontière colombienne etc.) mais aussi de ses incroyables souvenirs (boire du rhum sur les toits des bidonvilles...).

Et le meilleur moyen d’extérioriser tout ça a donc été la musique. La naissance officielle du groupe a lieu en novembre 2002. Thomas, jusque là guitariste, se met à la basse.
La premiere chanson jouée sera Un Quai de Gare de Ludwig Von 88 . Rapidement une démo est enregistrée au bout de 4 répétitions ! (On la retrouve également sur la compil "Les Z’enfants de Ludwig").

Très vite les première compositions voient le jour : Indigena, tendance négative et enfin le morceau, Guarapita est un clin d’oeil direct aux soirées passées à Choroni, petit village du bord de mer (voir plus haut).
La philosophie de vie des gens de là-bas donne pas mal à reflechir.

Choroni, Venezuela

Historique 2003-2006

En 2003, une seconde démo est enregistrée par Vinz avec Tendance négative, Indigena, guarapita et un quai de gare.

Evénement majeur : Elie arrive à la seconde guitare. Dans un premier temps pour appuyer Baptiste. Mais très vite il se distinguera par un jeu très mélodique qui particepera largement a donner le "son" de Guarapita.

Elie et Baptise

Les premiers concerts s’enchainent vite et sont ponctués de belles rencontres (The Usuals suspects, la Raia, Brigitte Bop, Garage Lopez etc...)

Le groupe évolue et il est temps d’enregistrer un disque plus sérieusement. SI HAY ! sort en 2004. Un disque autoproduit reprenant l’ensemble des compos du groupe depuis le début. La pochette a été réalisée par un ami, de longue date, Nono Le Hools artististes multifacettes (ex Bolchoi).
Le disque est disponible en telechargement libre sous licence Creative Commons.

Si certaines chansons ne sont plus jouées ce disque marque clairement la direction musicale choisie par le groupe : Le PUNK SKA DUB. De plus en plus, le groupe intègre dans ses compos l’ensemble de ses influences.

Le groupe

Les années 2004 et 2005 sont marquées par des concerts à Nantes, Paris , Dijon, Troyes, Rennes, Banlieue Parisienne en partageant la scène avec des groupes tels que Los Fastidios, Ya Basta, Oi Polloi, The Oppressed, Skuds n Panic People, Filaments, Brigada Flores Magon etc...

Proches des Berurier Noir, les membres du groupes participent à diverses representations (tournée au Québec, enregistrement de concert, choeurs etc)... Tristan participe egalement à l’aventure Brigada Flores Magon en assurant la sonorisation du groupe en tournée.

Le groupe participera à plusieurs compilations dont : Zone 1, Esprit de résistance produite par FZM.

Fin 2005, avec près de 25 chansons au répertoire le groupe decide d’enregistrer a nouveau. Toujours auto produit l’album Huele Puega sera co-produit par Maloka et FZM.

Enfin c’est également le signe d’un nouveau départ pour le groupe : Bob décide de repartir au Venezuela au sein d’une ONG implantée dans différents bidonvilles de Caracas. [le blog de skwale : cliquez ici ! ]

Barrio de la Pastora, Caracas

Historique 2006-2008

Le groupe continue donc à 4. C’est le moment de reprendre des compos. Las Maletas, One Get the Money, Parchita naitrons durant cette période. Le groupe fera des passages remarqués notamment au festival Furia à Cergy. C’est également la séparation d’un des groupes phare de la scène : YA BASTA. Un concert de séparation mémorable est d’ailleurs organisé à la Maroquinerie avec Skuds n panic people, les vaches laitières de suisse et Guarapita.

Guarapita à Cergy

Bob de son coté diffuse des copies pirates des disques de Guarapita à Caracas. Il s’imprègne encore plus de la culture vénézuelienne et passe beaucoup de temps dans les milieux associatifs, chavistes ou punks. Et plus que jamais les textes des chansons de Guarapita collent à la peau du groupe.

Mi-2006 Bob revient en France pour quelques mois avant de repartir pour 2 ans au Mexique. [Le blog de skwale au Mexique cliquez ici

Le second disque Like a huele pega sort, un concert spécial est organisé au squat des Tanneries à Dijon. D’autres concerts à Rouen, Bressuire, Strasbourg sont également prévus.

Bob s’envole pour Mexico et Guarapita se retrouve à nouveau à 4. C’est le bon moment pour retravailler les morceaux et pour en composer des nouveaux. Les concerts s’enchaînent (Angoulême, Toulouse, Paris, Dijon, Cergy, Auxon etc.) et des affinités se créent (notamment avec les Redskins de Bressuires, Los tres Puntos, Maloka Dijon).

En concert

Le groupe décide d’enregistrer les nouvelles compos qui sont bien rodées : Le groupe s’installe chez Tristan et Floria pour enregistrer 4 titres qui à l’origine devaient sortir uniquement sur internet. Finalement, c’est un Maxi vinyl 4 titres - "FAR FAR WEST LINE" - qui sortira avec l’appui de Maloka.

Pendant ce temps Bob traine au Chopo, le marché punk de Mexico, où il rencontre Abi (ex Bolchoi), Victor (ex Brigada Flores Magon) et le Rash DF.

Rash Mexico DF

Le pays, avec sa culture tellement riche, conquiert peu à peu le cœur du bonhomme. Mais après près de 2 ans passés au Mexique, Bob retourne s’installer en France, des souvenirs pleins la tête.

Chopo : marché Punk de Mexico

La Guarapita, à nouveau réunie, prend un nouveau départ...

To be continued.

La Guarapita

Guarapita é o qué ?

A Guarapita é uma bebida venezuelana á base de « aguardiente » (cachaça de baixa qualidade) de maracujá e de açucar. Se pode também acrescentar leite de coco. É fabricada principalmente na aldeia de Choroni. Na época, se vendia debaixo do manto diretamente do habitante. Se saboreia bem fresca (quase gelada).

Coisa engraçada : teria virtudes halucinógenas. É pouco aconselhado beber mais de 4 copos (!).

Guarapita de Coco et Parchita

Histórico 2001-2002

"Tudo començou là...", pois é, tudo começou em Venezuela em 2002 em Caracas. Bob e Thomas decidiram cair fora dos seus subúrbios respetivos e ver o mundo. Rumo ao país onde a gazolina e a cerveja são mais baratas que a agua, onde os biquinis são minúsculos e onde um terço da gente vive nas favelas : los barrios.

Enquanto isso num lugar qualquer de um subúrbio de Paris, os Jardineiros Klandestinos se separavam. Tristan e Baptiste se juntam a aventura enquanto Vincent (saxofone) se juntará a Ya Basta e mais tarde a Los Tres Puntos.

A mais de 6000 kilometros de distancia e apesar de todos os esforços do mundo é dificil fazer uma repetição. Mais a motivação esta aí ; enquanto Tristan e Baptiste vao ao liceu no frio, do alto dos 25 andares de sua torre de Caracas, Bob e Thomas (e outros) levam os vizinhos a loucura (um dia eles subiram com um martelo !!) : é verdade que uma guitarra eletrica é bastante barulhenta...

Thomas à Caracas

Uma anedota reveladora, em abril de 2002, por causa do golpe de estado contra Chavez, Bob y Thomas e o resto da banda ficaram trancados no 22 andar sem elevador, sem agua corrente, durante uma semana. São estas pequenas experiencias que marcam. E experiencias como estas foram muitas.

Muitas cancões vao vinr diretamente deste período.

Obviamente a banda vai ser diretamente impregnada destes imprevistos (como a passagem da fronteira boliviana etc.) mais também lembranças incriveis (beber cachaça no teto de favelas...)

E a melhor maneira de exteriorisar isso tudo foi a musica. O nascimento oficial da banda foi em novembro de 2002. Thomas, até então guitarrista, vira baixista. A primeira faixa tocada sera Um cais de trem de Ludwig Von 88. Rapidamente uma demo é gravada depois de 4 ensaios ! (Se encontra tambem na coletánea "As crianças de Ludwig")

Rapidamente vem as primeiras composicões : Indígena, Tendencia negativa e finalmente a faixa Gurapita que fala das noitadas de Choroni, aldeia na beira do mar (ver mais alto). A filosofia desta gente é uma fonte de reflexão.

Choroni, Venezuela

Histórico 2003 - 2006

Em 2003, uma segunda demo é gravada por Vinz com Tendencia negativa, Indígena, Guarapita e Um cais de trem.

Evento esencial : Elie chega como segundo guitarrista. Num primeiro tempo para apoiar Baptiste. Mais rapidamente seu jogo muito melódico participará a dar o "som" Guarapita.

Elie et Baptise

Os primeiros shows se encadeiam e sao pontuados de bonitos encontros (The Usuals suspects, la Raia,Brigitte Bop, Garage Lopez etc...)

A banda evolui e é tempo de gravar um disco mais seriamente. Si Hay ! é lancado em 2004. Um disco autoproduzido que leva a maioria das composicões do grupo desde o inicio. A capa foi realizada por um amigo. O disco é disponivel em descarga livre sob licence Creative Commons.

Se hoje em dia algumas faixas não são mais tocadas pela banda, este disco marca claramente a direção musical escolhida pela banda ; o PUNK SKA DUB.

Cada vez mais, a banda integra a totalidade de suas inflencias nas suas canções.

Le groupe

2004 e 2005 são marcadas por shows em Nantes, Paris , Dijon, Troyes, Rennes, suburbios parisinos dividindo o palco com bandas como Los Fastidios, Ya Basta, Oi Polloi, The Oppressed, Skuds n Panic People, Filaments, Brigada Flores Magon etc...

Próximos dos Berrurier Noir, os membros da banda participam a varias representacões (giras por Québec, gravação de concertos, coros...). Tristan participa também da aventura Brigada Flores Magon com a sonorização da banda em turnê.

A banda vai participar a varias coletáneas : Zona 1, Espirito de resistencia produzida por FZM.

No final de 2005, com quase 25 faixas no repertorio o grupo decide gravar de novo. O album Huele Pega será autoproduzido por Maloka e FZM.

É tambem o sinal de uma nova partida para a banda : Bob decide voltar para Venezuela trabalhar numa organização humanitaria implantada em diversas favelas de Caracas. [o blog do skwale : cliquez ici ! ]

Barrio de la Pastora, Caracas

Histórico 2006-2008

O grupo continua com 4 componentes. Chegou a hora de compôr. Las Maletas, One Get the Money, Parchita, nascerão durante este período. A banda fará passagems notaveis nomeadamente no Festival Furia em Cergy. No mesmo momento se separa uma das bandas marcantes da cena : Ya Basta. Um show de separação memoravel é organizado na Maroquinerie com Skuds n panic people, As VAcas leiteras da Suiça e Guarapita.

Guarapita à Cergy

Bob do seu lado difusa copias piratas dos discos de Guarapita em Caracas. Ele se impregna ainda mais da cultura venezuelana e passa muito tempo nos meios associativos, chavistas ou punks. E mais que nunca as letras das canções colam a pele da banda.

Metade de 2006, Bob volta a França alguns meses antes de viajar e morar 2 anos no Mexico. [O blog do skwale no Mexico clique aqui

O segundo disco Like a huele pega sai , e um concerto especial é organizado no squat des Tanneries em Dijon. Outros concertos virão em Rouen, Bressuire, Estraburgo...

Bob voa para o Mexico e Guarapita fica de novo a 4. É o bom momento para trabalhar de novo as faixas e compor novas. Os concertos se encadeiam (Amgouleme, Toulouse, Paris, Dijon, Cergy, AUxon etc.) e afinidades nascem (les Redskins de Bressuires, Los tres Puntos, Maloka Dijon).

En concert

O grupo decide gravar novas composicões : a banda se instala na casa de Tristan e Floria para gravar 4 faixas que originalmente deviam unicamente serem lançadas na Internet. Finalmente é um Maxi vinil 4 faixas
- "FAR FAR WEST LINE" - que sairá com o apoio da Maloka.

Enquanto isto Bob vagabundeia no Chopo, a feira punk de Ciudad de Mexico, onde ele conhece Abi (ex Bolchoi), Victor (ex Brigada Flores Magon) e a Rash DF.

Rash Mexico DF

Mexico e sua rica cultura, conquista pouco a pouco o coraçao do cara. Mais depois de quase dois anos no Mexico, Bob volta se instalar na França, com muitas recordações em mente.

Chopo : marché Punk de Mexico

Novo ponto de partida para Guarapita de novo reunida...

To be continued.

La Guarapita

La Guarapita c’est quoi ?

La guarapita (prononcer GOUARAPITA) est une boisson vénézuelienne à base d’aguardiente (rhum de mauvaise qualité) de fruits de la passion (parchita) et de sucre. On peut également y mettre du lait de coco (coco c’est un fruit hein pas...). On la fabrique principalement dans le petit village de Choroni. A l’époque, elle se vendait en sous main chez les habitants. Il vaut mieux la boire bien fraîche (limite glacée).

Chose amusante : on lui prète des vertus hallucinogènes. D’ailleurs, il est peu conseillé d’en boire plus de 4 verres( !).

Guarapita de Coco et Parchita

Historique 2001-2002

"Tout a commencé la bas..." et oui tout à commencé la bas en 2002 à Caracas au Vénézuela. Bob et Thomas ont décidé de se barrer de leur banlieue respective et de voir du pays destination le pays où l’essence et la biere sont moins chères que l’eau, où les strings se portent petits, et où les deux tiers des gens vivent dans des bidonvilles : les "barrios".

Pendant ce temps là quelque part en banlieue parisienne, les Jardiniers Klandestins splitaient. Tristan et Baptiste se retrouvent donc dans l’aventure alors que Vincent (sax) rejoindra Ya Basta, puis Los Tres Puntos plus tard.

Mais à 6000 bornes de distance malgré tous les efforts du monde, il est dur de faire une répèt. Cependant la motivation est là : pendant que Tristan et Baptiste vont au lycée dans le froid, du haut des 25 etages de leur tour à caracas, Bob et Thomas (et autres) mènent la vie dure à leurs voisins (qui un jour monteront avec un marteau !!) : c’est que ca fait du bruit une guitare éléctrique...

Thomas à Caracas

Pour l’anecdote, en avril 2002 en raison du coup d’état contre Chavez Bob et Thomas et le reste de la bande resteront cloitrés au 22eme étage sans ascenseur, sans eau courante, pendant une semaine. Ce sont des petites experiences qui marquent. Et des experiences comme celle là il y en eu pas mal.
Beaucoup de chansons vont venir directement de cette période là.

Forcément le groupe sera définitivement impregné de ces galères (le passage de la frontière colombienne etc.) mais aussi de ses incroyables souvenirs (boire du rhum sur les toits des bidonvilles...).

Et le meilleur moyen d’extérioriser tout ça a donc été la musique. La naissance officielle du groupe a lieu en novembre 2002. Thomas, jusque là guitariste, se met à la basse.
La premiere chanson jouée sera Un Quai de Gare de Ludwig Von 88 . Rapidement une démo est enregistrée au bout de 4 répétitions ! (On la retrouve également sur la compil "Les Z’enfants de Ludwig").

Très vite les première compositions voient le jour : Indigena, tendance négative et enfin le morceau, Guarapita est un clin d’oeil direct aux soirées passées à Choroni, petit village du bord de mer (voir plus haut).
La philosophie de vie des gens de là-bas donne pas mal à reflechir.

Choroni, Venezuela

Historique 2003-2006

En 2003, une seconde démo est enregistrée par Vinz avec Tendance négative, Indigena, guarapita et un quai de gare.

Evénement majeur : Elie arrive à la seconde guitare. Dans un premier temps pour appuyer Baptiste. Mais très vite il se distinguera par un jeu très mélodique qui particepera largement a donner le "son" de Guarapita.

Elie et Baptise

Les premiers concerts s’enchainent vite et sont ponctués de belles rencontres (The Usuals suspects, la Raia, Brigitte Bop, Garage Lopez etc...)

Le groupe évolue et il est temps d’enregistrer un disque plus sérieusement. SI HAY ! sort en 2004. Un disque autoproduit reprenant l’ensemble des compos du groupe depuis le début. La pochette a été réalisée par un ami, de longue date, Nono Le Hools artististes multifacettes (ex Bolchoi).
Le disque est disponible en telechargement libre sous licence Creative Commons.

Si certaines chansons ne sont plus jouées ce disque marque clairement la direction musicale choisie par le groupe : Le PUNK SKA DUB. De plus en plus, le groupe intègre dans ses compos l’ensemble de ses influences.

Le groupe

Les années 2004 et 2005 sont marquées par des concerts à Nantes, Paris , Dijon, Troyes, Rennes, Banlieue Parisienne en partageant la scène avec des groupes tels que Los Fastidios, Ya Basta, Oi Polloi, The Oppressed, Skuds n Panic People, Filaments, Brigada Flores Magon etc...

Proches des Berurier Noir, les membres du groupes participent à diverses representations (tournée au Québec, enregistrement de concert, choeurs etc)... Tristan participe egalement à l’aventure Brigada Flores Magon en assurant la sonorisation du groupe en tournée.

Le groupe participera à plusieurs compilations dont : Zone 1, Esprit de résistance produite par FZM.

Fin 2005, avec près de 25 chansons au répertoire le groupe decide d’enregistrer a nouveau. Toujours auto produit l’album Huele Puega sera co-produit par Maloka et FZM.

Enfin c’est également le signe d’un nouveau départ pour le groupe : Bob décide de repartir au Venezuela au sein d’une ONG implantée dans différents bidonvilles de Caracas. [le blog de skwale : cliquez ici ! ]

Barrio de la Pastora, Caracas

Historique 2006-2008

Le groupe continue donc à 4. C’est le moment de reprendre des compos. Las Maletas, One Get the Money, Parchita naitrons durant cette période. Le groupe fera des passages remarqués notamment au festival Furia à Cergy. C’est également la séparation d’un des groupes phare de la scène : YA BASTA. Un concert de séparation mémorable est d’ailleurs organisé à la Maroquinerie avec Skuds n panic people, les vaches laitières de suisse et Guarapita.

Guarapita à Cergy

Bob de son coté diffuse des copies pirates des disques de Guarapita à Caracas. Il s’imprègne encore plus de la culture vénézuelienne et passe beaucoup de temps dans les milieux associatifs, chavistes ou punks. Et plus que jamais les textes des chansons de Guarapita collent à la peau du groupe.

Mi-2006 Bob revient en France pour quelques mois avant de repartir pour 2 ans au Mexique. [Le blog de skwale au Mexique cliquez ici

Le second disque Like a huele pega sort, un concert spécial est organisé au squat des Tanneries à Dijon. D’autres concerts à Rouen, Bressuire, Strasbourg sont également prévus.

Bob s’envole pour Mexico et Guarapita se retrouve à nouveau à 4. C’est le bon moment pour retravailler les morceaux et pour en composer des nouveaux. Les concerts s’enchaînent (Angoulême, Toulouse, Paris, Dijon, Cergy, Auxon etc.) et des affinités se créent (notamment avec les Redskins de Bressuires, Los tres Puntos, Maloka Dijon).

En concert

Le groupe décide d’enregistrer les nouvelles compos qui sont bien rodées : Le groupe s’installe chez Tristan et Floria pour enregistrer 4 titres qui à l’origine devaient sortir uniquement sur internet. Finalement, c’est un Maxi vinyl 4 titres - "FAR FAR WEST LINE" - qui sortira avec l’appui de Maloka.

Pendant ce temps Bob traine au Chopo, le marché punk de Mexico, où il rencontre Abi (ex Bolchoi), Victor (ex Brigada Flores Magon) et le Rash DF.

Rash Mexico DF

Le pays, avec sa culture tellement riche, conquiert peu à peu le cœur du bonhomme. Mais après près de 2 ans passés au Mexique, Bob retourne s’installer en France, des souvenirs pleins la tête.

Chopo : marché Punk de Mexico

La Guarapita, à nouveau réunie, prend un nouveau départ...

To be continued.

Copyleft

Depuis sa création le groupe a choisi de ne pas être à la SACEM. Il s’agit d’un choix politique et d’un engagement franc contre l’industrie du disque. Nous vous invitons à jeter œil à un texte intéressant sur le sujet

L’ensemble des productions du groupe est sous Licence Creative Commons.

Cette licence nous permet entre autre de mettre à disposition librement nos morceaux sur internet. Nous encourageons les gens à télécharger et à diffuser notre musique. C’est pour nous un moyen de diffusion qui nous permet d’être écouté aux 4 coins de la planète.

La copie tue la production artistique ? Rendez-vous sur le site de nos camarades de Dogmazic si vous n’êtes pas encore persuadés du contraire.

Ce site est hébergé sur le serveur keupon.com tournant sous GNU/Linux. A peu près autogéré par skwale et abfab.

Ce site a été conçu pour être conforme avec les normes XHTML et CSS. L’affichage est donc correct avec les navigateurs web respectant ces standards. (Si vous utilisez Microsoft Internet Exploreur, nous vous suggérons de vous mettre à jour : http://www.mozilla-europe.org/fr/firefox/)

Boycott myspace

Contact

Formulaire de contact